Editions la Vague verte

COMMANDER     /     ACCUEIL

Histoire & Terroirs : Picardie / Nord / Normandie

- Guides / Essais / Journal / Biographies -


Textes d'inspiration locale ou auteurs régionaux


LA ZONE INTERDITE  DANS LA SOMME 1940-1944

Gérard Mascré

Préface de Jean-Paul Cointet,
professeur à l’Université de Picardie Jules Verne.

14 x 21 cm - 240 pages - Photos
ISBN 978.2.913924-08-6 - 22 €  20.90 €

Le 23 juin 1940, en dépit de la convention d’armistice signée quelques heures auparavant par l’Allemagne et la France, Hitler ordonna la mise en place de la zone interdite.
Aménagée par l’occupant au nord et à l’est de la zone occupée, un véritable dispositif frontalier, la ligne Nord-Est, s’étalait en effet de Saint-Valery-sur-Somme aux limites de la Suisse. Dix-sept départements se voyaient ainsi, en totalité ou en partie, interdits d’accès à leurs populations de retour d’évacuation.
Assurément, au sein de ce vaste ensemble, le département de la Somme constituait une singularité. Coupé en son milieu par la "Nordostlinie", il supportait une présence allemande spécifique, liée au refoulement des "évacués".
Néanmoins, ceux-ci pouvaient-ils tolérer l’éloignement de leur foyer et de leur terre, alors que les liens communautaires qui existaient au village semblaient se renforcer de jour d’exil en jour de nostalgie ?
Le département subissait pourtant une occupation à plusieurs visages. De part et d’autre de la frontière, subsistait une administration militaire attachée au statut de zone occupée. En zone interdite et en dépit de tout droit, un organisme de colonisation, l’Ostland, constituait une autre forme d’occupation. L’administration française dut affronter ces problèmes d’un genre nouveau. L’action de la préfecture de la Somme ne pouvait être autre chose que l’expression de la volonté gouvernementale.
De fait, face à la privation de droits souverains qu’elles avaient affirmé avoir sauvés dans "l’honneur", quelles réponses les autorités gouvernementales, écartelées entre collaboration et patriotisme, pouvaient-elles apporter ?

« C’est à l’invention d’un sujet historique que nous assistons d’abord, puis à son traitement minutieux. Rigoureuse et sensible tout à la fois, l’étude de Gérard Mascré [...] apporte une contribution importante à l’histoire - toujours en cours - des années de l’occupation en France. » - J.P. Cointet

« Cet ouvrage dresse un état complet de cette occupation et évoque les difficultés auxquelles ont été confrontées les autorités françaises, écartelées entre collaboration et patriotisme. » - Magazine 39-45

L’auteur : Étudiant à la faculté d’Histoire et de Géographie de l’Université de Picardie Jules Verne, Gérard Mascré a obtenu, avec son étude sur la zone interdite dans la Somme, une maîtrise d’histoire avec mention en 1999. Il s’inscrit dans une approche dépassionnée, objective et non complaisante de l’histoire de l’Occupation.